Jigaway" Township & Afro House Diwele&Larson Dance Workshop

JPEG - 195.9 ko

DIWELE - Grandi dans un Towhnsip, danseur et chorégraphe, communique avec puissance et énergie débordante les danses de résistance nées pendant l’Apartheid. Danses non verbales et non violentes elles revendiquent avec rythme et humour la culture populaire Sud Africaine.

IVAN - Larson enseigne au Conservatoire de Genève et à l’école Dancefloor. Passionné par la danse depuis son plus jeune âge, il se forme avec brio et persévérance dans plusieurs disciplines urbaines. Sa participation à de nombreux shows, concours et événements lui permettent de développer son style et d’imprimer sa marque de fabrique : la danse africaine et la house.

1) *GUMBOOTS la résistance des mineurs noirs de communiquer par l’unique moyen en frappant sur les bottes en caoutchouc et par la suite prit un aspect revendicatif de la culture populaire sud africaine.
2) PANTSULA la culture urbaine noire sud-africaine, incarnée par le Sophiatown des années 1950, un quartier rasé par le régime d’apartheid pour faire la place aux blancs. Le pantsula était pratiqué par des hommes qui rivalisaient dans des compétitions "street dance". Depuis, le pantsula se danse dans toute l’Afrique du Sud sur fond de House music ".
3) AFRO HOUSE est un mélange, un lien, une fusion entre les danses ancestrales traditionnelles africaines (sabar, pantsula…) et les fondamentaux techniques de la house dance. Mais contrairement à cette dernière - qui est davantage une danse aérienne , les steps sont ici plus ancrés, enracinés dans le sol. C’est ce qui rend l’Afro House plus accessible

Inscriptions : Youandart@icloud.com
Tarifs : 1 cours 25 CHF - 2 cours 50 CHF - 3 cours 65 CHF
payables sur place en espèces.

Tenue : Basket, Bottes caoutchouc*
Tous niveaux bienvenus dès 14 ans

1200-1330 *GUMBOOTS : DIWELE LUBI d’Afrique du Sud
1400-1530 PANTSULA : DIWELE LUBI des Townships d’A.S
1600-1730 AFRO HOUSE : IVAN LARSON du Cameroun

JPEG - 43.9 ko
JPEG - 805.4 ko