Les Baye Fall

Au Sénégal, les Baye Fall, une branche issue de la confrérie des Mourides, se définissent comme des Talibés (élèves ou disciples) de Cheikh Ibra Fall, fidèle compagnon du fondateur du mouridisme : Cheikh Amadou Bamba. Ils font le choix d’une vie communautaire tournée vers la spiritualité. "Le Baye Fallisme est un Islam tolérant et ouvert, basé sur le respect et l’acceptation de l’autre » Ils participent aux cérémonies religieuses et sont formés à l’école coranique depuis l’âge de 5 ans.
Cette proximité avec Dieu est fondamentale chez les Talibés, elle passe par le travail qui permet de subvenir aux besoins matériels de la communauté et, sur le plan spirituel, de « retourner vers Dieu », à l’origine de notre existence. La vie communautaire repose sur les valeurs de respect, d’humilité et de partage.

JPEG - 138.7 ko
Mbar Ndiaye family Touba
JPEG - 50 ko
Mbar Ndiaye family Touba

Partage, respect et travail
Ils sont souvent loin des villes et cultivent les terres et où les plantations s’étalent à perte de vue. Ils participent à la construction du pays. « C’est ici que travaillent les Talibés pour subvenir aux besoins de la communauté.
Les enfants talibés étudient les textes sacrés depuis tout petits : « Être Talibé, c’est comme être militaire, lorsque l’on le devient, on le reste à vie. C’est gravé dans le coeur. C’est une expérience très positive, basée sur l’humanisme ».

JPEG - 271.5 ko
Mbar Ndiaye family Touba

« Être Talibé, c’est une expérience à la fois positive et négative ». Être Baye Fall implique, en effet, une discipline de fer. « Il n’y a pas de connaissance sans souffrance ».
Une vie de travail
Les Baye Fall, « anges gardiens » de la communauté musulmane mouride vivent par et pour la religion. Lorsque les disciples racontent leur croyance, c’est la rencontre entre la religion musulmane et la culture wolof qui se dévoile.
Ils respectent trois fondements : le travail, la discipline et la prière. « Le travail, c’est la voie vers l’émancipation spirituelle. C’est aussi ce qui nous permet d’être des êtres humains dignes, pas seulement des humains. »
Quelle que soit sa forme, le travail est un hommage à Dieu. La prière c’est quelque chose de global, que nous exprimons dans chacune de nos actions et aussi par le chant.
Les Baye Fall accordent beaucoup d’importance à la création. Peinture, musique, dessins, bijouterie, l’art est partout dans cette culture. Il y a un proverbe qui dit : "tout Baye Fall est artiste, mais tout artiste n’est pas Baye Fall."
le « Dieuf Dieul » (donner et recevoir). Sur la base de ce principe érigé en règle d’or, la restitution du travail se traduit par une grande générosité artistique.
le Magal de Touba
Chaque année à Touba ( 200 km de Dakar) il y à la grande cérémonie Baye Fall du Magal. A cette occasion, des fidèles viennent du monde entier, particulièrement des Etats Unis, d’Italie, de France, d’Espagne, d’Afrique de l’Ouest et du centre pour faire le pèlerinage dans cette cité religieuse.
Les voix des Baye Fall se rassemblent progressivement jusqu’à s’unir dans un chant incantatoire. Les percussions puissantes résonnent et leur harmonie, la force qui s’en dégage, la puissance des notes, le respect mutuel qui en émane en font un moment d’exception et clôture ainsi une nouvelle journée consacrée à la communauté, porte de salut des âmes.

JPEG - 50.2 ko
Mbar Ndiaye family Touba

Le Magal de Touba est la commémoration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie musulmane des Mourides (Al mouridiyya), en exil au Gabon à l’initiative de la France en 1895. Cheikh Ahmadou Bamba fait partie de l’un des plus grands guides spirituels de l’histoire du Sénégal. La ville sainte de Touba est la capitale du mouridisme. C’est un événement religieux à dimension mondiale pour le Sénégal.
A cette occasion, des fidèles viennent du monde entier, particulièrement des Etats Unis, d’Italie, de France, d’Espagne, d’Afrique de l’Ouest et du Centre pour faire le pèlerinage dans cette cité religieuse.

JPEG - 6.2 Mo
Mbar Ndiaye Baye fall
  • Mbar Ndiaye family Touba
  • Mbar Ndiaye family Touba
  • Mbar Ndiaye family Touba